Les Secrets de Londres...

Penetrez dans Londres du XIXe siecle et élucidez les secrets de cette ville étrange
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Extrait de Journal n°1: Mary Ann Nichols

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack the Ripper

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Extrait de Journal n°1: Mary Ann Nichols   Mer 10 Mai à 13:59

Mes mains étaient encore souillées de son sang. Ce sang délicieux et fluide à la fois colorait mes paumes d'une magnifique couleur rouge vermillonnée. C'était son sang... Le sang de celle qui m'avait repoussé... Mary...

Je la surveillais depuis plusieurs mois déjà, lui sussurant des doux mots au creux de l'oreille. A 42 ans, elle était encore belle et radieuse... Mais cette garce n'a fait que me repoussé... Je ne payais pas assez selon elle,pour avoir de son amour...

Cette nuit, cette nuit du 31 aout, Mary baignait dans la lueur blâfarde de la lampe à gaz. Son corps ondulait soyeusement dans la lumière, froissant dans un bruit sa jupe relevée de lin. Ses longs cheveux roux tombaient en boucles épaisses sur ses épaules.

Décidement, elle était belle et odieuse comme une rose.

J'ai décidé de la tuer. Ce regard provoquant qu'elle m'avait adressé la veille tandis qu'elle partait dans les bras d'un autre m'avait mis hors de moi.

Je l'ai tué...

Elle me connaissait. Elle croyait surement que j'allais lui refaire des propositions... Oui, j'allais lui en faire une: Un dernier baiser pour la Faucheuse. Elle ne se méfiait pas. Son regard gardait cette putain de mesquinerie. Mais il changea rapidement quand dans un éclat elle fit la lame de mon poignard.

Sa bouche se tordit dans un rictus. A ce moment là, j'abattis de ma main gauche ma lame dans sa nuque blanche.

Couic... comme disent les gamins...

Je l'éloignais dans une ruelle sombre, son corps sans vie dans mes bras. C'était jubilatoire... Je ne pouvais pas m'arreter...

Couic... D'un geste précis, je l'éventrai. Couic, d'un autre geste précis, je pris ses intestins et les lui enroula autour du cou. J'appelais cela mentalement: "Auto-suicide".

Je la trouvais encore plus charmante ainsi. Son mari serait heureux le lendemain, quand il lira dans tous les journaux que j'ai "purifié" sa femme... Elle avait pêché, et moi qui lui offrait une rédemption... Elle m'avait rejeté...

Je me relevais rapidement, observant d'un oeil critique mon "oeuvre". Il n'y avait rien à redire... Elle était parfaite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Extrait de Journal n°1: Mary Ann Nichols
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrait du journal d’un guérisseur Felethien
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Hail Mary Pass !
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Secrets de Londres... :: ~°O°~East End~°O°~ :: Withechapel-
Sauter vers: